Les meilleurs adresses lyonnaises des cyclistes

Le développement du vélo, ça passe d’abord par les aménagements en ville, mais aussi par l’augmentation du nombre d’adresse “vélo-friendly”. Lyon est plutôt bien partie sur le sujet, on voit de plus en plus de cafés, bonnes adresses, lieux de vie dédiés au vélo. On vous emmène donc faire un tour de piste des meilleures adresses lyonnaises. Par des cyclistes, pour des cyclistes !

Grimpeurs Cyclist House, le QG des rouleurs

Lieu hybride, entre café, restaurant et atelier, c’est l’endroit idéal pour commencer et finir vos sorties à vélo autour de Lyon. Et donc forcément une des meilleures adresses de Lyon pour les cyclistes. Les Grimpeurs sont situés Rue d’Oran, dans le 1er arrondissement, à proximité des grandes axes cyclables. 

On commence donc sa journée là-bas, avec un café, un petit déjeuner healthy ou un bon jus d’orange. Associé aux marques Rapha et Café du Cycliste, tu peux y retrouver tes vêtements et accessoires préférés. Du jersey, du maillot, du bidon, tout est là pour renouveler ta garde-robe de rouleur. 

La maison propose aussi un service de location de vélos. Et pas n’importe lesquels, des Canyon s’il-vous-plaît. Idéal donc pour essayer des modèles semi-pro, se faire plaisir avec des vélos incroyables, le temps d’une demi-journée, une journée ou sur plusieurs jours (location à partir de 35€, ce qui reste carrément intéressant vu les modèles prêtés). 

> Site web : www.grimpeurs.cc
> Instagram : www.instagram.com/grimpeurscyclisthouse

Grimpeurs-Cyclist-House-1
Grimpeurs-Cyclist-House-2

Le Comptoir du Cycle, tout pour le vélo à Confluence

C’est le petit nouveau du quartier. Ouvert depuis le mois de Juin, Le Comptoir du Cycle est situé pile en face du centre commercial de Confluence. 

L’endroit est idéal pour venir prendre un café, un petit encas ou une bière pendant ses sorties en ville. Pour favoriser les circuits courts, leurs bières viennent d’une brasserie ligérienne, et les thés/cafés/chocolats chauds sont fournis par un torréfacteur lyonnais ! 

Avec un showroom de plus de 200 m2, vous pouvez découvrir (presque) tous les types de vélos musculaires ou électriques. Un atelier de réparation est également présent dans la boutique, ce qui permet de faire entretenir directement son vélo (sur rendez-vous, entre le mardi et le vendredi).

Pour tes prochaines sorties, il y a tous les équipements présents dans leur boutique. Un nouveau sac ? Des éclairages ? Ils ont même des collections streetwears de chez Californie Française !

> Site web : www.lecomptoirducycle.cc
> Instagram : www.instagram.com/le_comptoir_du_cycle

Comptoir-du-Cycle-2
Comptoir-du-Cycle-1

Cycle Marchi, pour réparer et customiser son vélo

Le temple du vélo custom et de la réparation ultime. Connus comme le loup blanc dans le milieu du vélo lyonnais, Cycles Marchi a une boutique et un atelier situés dans le 2ème arrondissement. Et on a l’impression que rien ne les arrête, surtout quand on voit les machines qu’ils réparent (coucou Instagram) et les beautés qu’ils sont capables de faire en custom.

Notoriété oblige, pense à prendre rendez-vous pour venir faire réparer ta bécane. Ils sont très demandés, et on comprend pourquoi ! 
Pour les amateurs de vélo vintage et de pignon fixe, c’est une des meilleures adresses sur Lyon, sans hésitation. 

> Site web : www.cyclesmarchi.fr
> Instagram : www.instagram.com/cycles_marchi

Cycle-Marchi-2
Cycle-Marchi-1

Le Showroom Probikeshop, pour rêver de beaux vélos

“Salut c’est Maud de Probikeshop”. Comme tout bon cycliste qui se respecte, on connaĂ®t Maud par mail, avec ses bons plans. Et bien figure-toi que Maud (ou au moins Probikeshop) a ouvert un showroom Ă  Confluence. Alors de temps en temps, on y va pour se rincer l’Ĺ“il devant les beaux vĂ©los et les tenues qu’on va mettre des annĂ©es Ă  avoir (Ă  moins de lâcher un rein pour un vĂ©lo Ă  10K€). 

Au-delà du rêve, ils ont pas mal d’accessoires pour tes sorties, avec de belles références. Niveau conseil, c’est top ! On cherchait une nouvelle selle, ils nous ont conseillé sur ce qu’on souhaitait exactement, et on a même eu le droit à une analyse fessière pour trouver le modèle le plus adapté ! 

> Site web : www.probikeshop.fr
> Instagram : www.instagram.com/probikeshop

Showroom-Probikeshop-Lyon-1
Showroom-Probikeshop-Lyon-2

Rouler avec style, avec Au 31 du Cycle

Direction le bike-store “Au 31 du Cycle”, sur la Presqu’Île, pour trouver son prochain vélo et tout l’apparat du parfait rouleur. Des maillots, des vestes, des cuissards, pour homme et pour femme, avec de belles références. Une fois n’est pas coutume, on retrouve sur leur site une partie Outlet, avec des réductions intéressantes sur certains modèles. Pratique si tu ne veux claquer ton PEL dans ton prochain maillot. 

Côté vélo, vous trouverez sûrement votre bonheur avec des modèles de route, gravel, et même de l’électrique ! 
Et pour les fans de sorties, le magasin a également son petit groupe de rouleurs : Au 31 Cycling Club ! 

> Site web : www.au31ducycle.com
> Instagram : www.instagram.com/au31ducycle

31-du-cycle-2
31-du-cycle-1

Les Ă©quipements indispensables des cyclistes urbains

Rouler en ville, c’est un vrai plaisir, on est tous d’accord ! Pour aller au boulot, en terrasse ou juste se balader, le vélo devient un peu le roi des grandes agglomérations. En revanche, on remarque que beaucoup de cyclistes n’ont pas (encore) les bons équipements pour rouler. Et ça peut devenir vraiment une galère si on n’est pas bien équipés.

Après des années de recherche intense et de pratique du cyclisme urbain, on est enfin prêt à vous dévoiler les meilleurs équipements indispensables pour rouler en toute sécurité.

Les Ă©quipements du cycliste, pour toi et rien que pour toi

On ne le répétera jamais : safety first. Le vélo peut être très pratique, à condition de respecter certaines règles (genre le Code de la Route) et de prendre soin de soi. 

Bien que le casque ne soit pas obligatoire, il reste tout de même fortement recommandé pour éviter de se retrouver la tête par terre. Quitte à avoir un casque, autant en avoir un beau ! Différents styles existent, histoire que ça colle avec le style de ton vélo. On peut donc avoir des casques très urbains du côté de chez Thousand Heritage, des casques un peu plus sportifs chez Cairn ou Kask (pour ceux qui ont un bon budget quand même, il ne faut pas non plus qu’il coûte plus cher que ton vélo).

Equipements-Velo-2

Niveau équipement, les vélotafeur.euse.s le savent bien : le sac à dos est ultra-important. Pas trop lourd, mais assez grand pour pouvoir y mettre un ordi et son cadenas, c’est souvent difficile de trouver le modèle parfait. On te recommande d’aller faire un tour chez Keus, spécialiste en la matière. Tu trouveras forcément ton bonheur, en fonction de la contenance, du coloris, du prix, etc. 

Enfin, en hiver, mieux vaut avoir des bons gants pour éviter d’arriver avec des Mr. Freeze à la place des doigts. La technique qu’on a, chez Monsieur Pignon, c’est d’avoir pris des sous-gants de snowboard, qui se mettent sous les moufles normalement. Ils viennent de chez Dakine et sont vraiment tops ! Tu peux en trouver des réfléchissants chez Galank, pour avoir à la fois du confort ET du style sur ta bicyclette !

Equipements-Velo-3
Equipements-Velo-4

Les équipements du vélo, pour bichonner ton précieux

Maintenant que t’es tout.e beau/belle, on passe à ton vélo. Deux roues, un guidon et une selle, c’est la base. Mais ce n’est pas suffisant pour rouler sereinement. Instant “Pimp My Bike”, voici les indispensables à rajouter à la petite reine : 

  • De bons Ă©clairages, pour voir et surtout ĂŞtre vu : pour les premiers prix, DĂ©cathlon fait des lumières très bien et vraiment abordables. Petit, discret mais puissant, c’est le combo idĂ©al. Si tu cherches un peu plus quali, tu peux regarder ce que fait Cosmo Ride. Une lumière modulable (avant ou arrière), qui peut se transformer en clignotant, feu de freinage, etc. PrĂ©vois juste 70€, mais la sĂ©curitĂ© n’a pas de prix hein ?
  • On passe au garde-boue. Rouler sous la pluie n’est pas très agrĂ©able, surtout quand t’arrives tremper et que tu mets une demi-journĂ©e Ă  sĂ©cher. Pour Ă©viter ce problème, Santa Fixie a sorti un accessoire top : le Ass Saver. Très parlant comme nom, on comprend vite Ă  quoi il sert. Facile Ă  installer, enlever, c’est un grand OUI pour cet indispensable.

     

  • Last but not least, ton antivol. Une image valant plus que 1.000 mots, prends 3 minutes et regarde cette vidĂ©o rĂ©alisĂ©e par GCN, pour tout comprendre et trouver le meilleur antivol possible :

Les petits équipements en plus, histoire de se démarquer des autres vélos

Ça y est, t’es armé.e et prêt.e à affronter la ville à vélo. Maintenant que tu as les indispensables, on passe à la partie plus fun : les petits plus. 

Pour filer à tes apéros, rien de plus pratique qu’un joli porte-bouteille en cuir pour porter ton breuvage. Les Raffineurs en proposent un, « attachable » à différents endroits de ton vélo.

Equipements-Velo-5

Autre accessoire, qui permet d’allier la sécurité et le fun : les Bike Balls. Rien d’autre qu’une lumière arrière en forme de vous-savez-quoi. Elles pendouillent, c’est drôle mais un peu beauf, on reste quand même sur un avis mitigé chez Monsieur Pignon. 

Spécial dédicace à la gente féminine et les porteurs de kilt, on a trouvé l’accessoire idéal pour éviter que tout s’envole : le Poupoupidou, une pince à jupe à fixer en dessous sa selle. Très pratique pour aller se balader sans être obligé.e de pédaler tout le temps à une main !

Test : Location du vélo Canyon Ultimate chez Grimpeurs Cyclist House

Canyon, c’est un peu LA marque de référence du vélo haut de gamme. Du route, du gravel, du VTT, du VAE, il y a en a à peu près pour tous les goûts et (presque) tous les budgets. Chez Grimpeurs Cyclist House, à Lyon, ils proposent maintenant la location de vélo Canyon. On s’est donc empressé, chez Monsieur Pignon, d’aller tester ces machines du pirate allemand !

Le vélo : Canyon Ultimate CF SL 8 Disc eTap

Une fusée en carbone. C’est comme ça qu’on pourrait définir ce modèle. Parmi les dernières sorties de chez Canyon, on a la limite du vélo professionnel utilisé dans les équipes. Le vélo fait moins de 8kg, donc autant vous dire qu’avec deux coups de pédales, vous êtes déjà loin ! Facilement pris en main, on goûte vite aux sensations du vélo semi-pro, même des amateurs comme nous.

Avec un ensemble cintre-potence qui ne fait qu’un, on comprend tout de suite que le vélo n’est pas là pour rigoler. L’assise est très confortable (avec une peau de chamois, obligatoire pour sauver votre entrejambe), et nous permet d’engranger confortablement les kilomètres !

Location-Velo-Lyon-2

Comment se passe la location du vélo?

Pour louer un vélo, rien de plus simple chez Grimpeurs. Tout se fait en ligne, à partir du site, dans la section “Location” pour choisir votre vélo. Vous pouvez choisir de le louer pour une demi-journée, une journée ou même plusieurs jours. Quelques infos vous sont demandées, pour que les équipes puissent préparer la bête : vos coordonnées, votre choix de pédale et votre taille d’entrejambe. 

Un fois le Jour-J arrivé, direction le 2, rue d’Oran dans le 1er arrondissement de Lyon. L’équipe vous attendra et terminera les derniers réglages pour que le vélo soit parfaitement adapté à vos habitudes. Un petit tour au vestiaire, on s’habille, on met ses affaires dans le casier et c’est parti !

Au retour, rien de mieux qu’une petite boisson ou un bowl en terrasse pour reposer ses jambes, discuter “vélo” entre potes ou avec l’équipe, et planifier sa prochaine sortie !
Alors, tu viens avec nous la prochaine fois ?

Une véloroute de 700km, de Lyon au Luxembourg !

Ça y est, on peut enfin sortir de chez nous aussi longtemps qu’on veut, pour aller où on veut ! Alors on commence à réfléchir à nos vacances. On cherche là où on voudrait aller sans se prendre des cotons tiges dans le nez toutes les 72 heures.
Et quoi de mieux pour s’évader qu’une véloroute de 700km au départ de Lyon ? Direction le Luxembourg (ou moins loin), avec la Voie Bleue 

Toutes les véloroutes (ou presque) partent de Lyon !

23 étapes, de Lyon à la Moselle en passant les Vosges (et tu casses, et tu casses, et tu casses). Tout commence à Confluence, le point le plus au sud de la Presqu’Île lyonnaise. A partir d’ici, on roule en direction du Nord. Tout droit vers le Beaujolais et sa voie verte ! 

L’itinéraire est très pratique car adapté à tous. Sportif ou moins sportif, tout le monde y trouvera son compte. Des routes plates, sur les chemins de halage, histoire d’avoir un peu d’air quand même en pédalant ! 

En fonction de votre motivation (et surtout votre durée de voyage), plusieurs tronçons sont praticables. Les plus proches de Lyon, ce sont les chemins vers les vignobles du Beaujolais et du Mâconnais. Ça vous permettra même de boire un petit coup en arrivant. Histoire de cumuler les plaisirs !

La véloroute pour tous, plus ou moins sportifs !

Si vous partez plus d’une journée, vous pouvez vous arrêter dans l’un des nombreux gîtes, chambres d’hôtes présents sur le parcours. Sachez également que l’itinéraire passe à côté de plusieurs gares. Plutôt pratique pour rentrer en train si vos jambes ne suivent plus ! 

Pour les plus grands sportifs d’entre vous (ceux qui ont les cuisses de Grégory Baugé), vous pouvez aller nettement plus loin. Des étapes sont possibles jusqu’à Gray, Epinal, Nancy et Metz.

Voie-Bleue_Moselle

Alors si t’es chaud, tu peux te rendre sur le site de La Voie Bleue, et créer ton parcours sur-mesure. Ils proposent également des parcours prédéfinis, sur plusieurs tronçons. Bien pratiques quand on ne connaît pas les régions par cœur.

Pour chaque itinéraire, tu auras directement le carnet de route, les arrêts à faire, le programme par jour et là où dormir et te restaurer (c’est important oui) !

Pour d’autres idĂ©es de sorties, direction nos articles Dehors!

Test : le nouveau vélo électrique, Angell Bike

On vous en a parlé il y a quelque temps, et on revient ici avec un test de l’Angell Bike, ce nouveau vélo électrique. Et pour cela, on a demandé à un de nos premiers Pignonneurs : Ben ! Direction Marseille, pour une petite virée au soleil en VAE, et un test résumé en cinq minutes, sur les impressions et tout ce qu’il faut savoir sur l’Angell Bike.

Tes premières impressions quand t’es monté sur le vélo ?

“Très bonne impression en montant dessus, il est d’une lĂ©gèretĂ© incroyable, d’une ergonomie hyper agrĂ©able. Il faut se faire aux paramĂ©trages et toute la technologie intĂ©grĂ©e mais c’est acquis en quelques minutes.”

T’avais déjà testé un vélo électrique ?

“J’avais jamais testĂ© un vĂ©lo Ă©lectrique, Ă  cause du prix, de la complexitĂ© des charges, etc. Mais au regard de la gĂ©ographie et des reliefs Ă  Marseille, j’y rĂ©flĂ©chis sĂ©rieusement. Et le test de ce nouveau vĂ©lo Ă©lectrique qu’est l’Angell Bike m’a convaincu. Moins le prix : 2800 euros.

Ceci dit c’est le seul vĂ©lo Ă  proposer les clignotants arrières et sur le guidon. Et en ville c’est ultra efficace. On sent et on entend vraiment le comportement des voitures qui changent derrière soi. Ça peut paraĂ®tre superflu, mais en fait, c’est absolument gĂ©nial comme « gadget » ! “

Il est beau en photo, mais est-ce qu’il est encore plus beau en vrai ?

“En photo il est beau mais en vrai, il a un design qui ne procure pas autant cet effet waouh qu’on attendait. C’est ce que voulait Ora-Ito comme pour toutes ses propositions. Le vĂ©lo est ultra Ă©lĂ©gant, Ă  90% de fabrication française, mais sans prĂ©tention. 

C’est Ă  l’image de tout son travail de designer. Il est tout en simplicitĂ©, Ă©purĂ©, fin, avec un design efficace et sans fioriture. C’est peut-ĂŞtre ce qui manquera Ă  celles et ceux qui cherchent un design tape Ă  l’Ĺ“il, qui justifie le prix.”

Test-Angell_Marseille-2
Test-Angell_Marseille-3

Avoue que t’as pas pédalé, et que t’as juste mis le mode “avance tout seul” ?

“J’ai testĂ© le vĂ©lo pendant 1h dans Marseille, en ville, sur les bords de plage, en descente, en montĂ©e, mais avec le mode drive, en pĂ©dalant. Je voulais sentir Ă  la fois une aide, notamment aux dĂ©marrages et en cĂ´tes, tout en ayant rĂ©ellement le sentiment de pĂ©daler. DĂ©jĂ  qu’il est ultra lĂ©ger, qu’on ne se sent pas sur un vĂ©lo, si en plus je ne pĂ©dale pas un peu, ça enlève tout plaisir de faire du vĂ©lo !

Mais c’est clair que c’est un vĂ©ritable + pour Marseille, pour se taper des montĂ©es facilement et dĂ©marrer rapidement en pleine circulation. Seul bĂ©mol : le cadre est un peu rigide, on sent vite les pieds de poule et les pavĂ©s marseillais…”

Du coup, plutôt VAE ou à vélo classique ?

“Verdict final : le prix, la technologie qui peut paraĂ®tre un peu gadget et complexe Ă  rĂ©parer si nĂ©cessaire (uniquement via des ambassadeurs de la marque dissĂ©minĂ©s en France), tout ça me fait encore hĂ©siter pour ce modèle, mais en revanche j’ai très envie de regarder d’autres marques et modèles de VAE. A cĂ´tĂ©, mon vĂ©lo actuel ne fait plus le poids. Mais j’attends les tests de vĂ©los Ă©lectriques et un article comparatif dĂ©diĂ© sur Monsieur Pignon pour en changer et me dĂ©cider ! “

Angell, le vélo électrique design & connecté

Angell Bike est au vélo ce que l’iPhone est au smartphone. Du “jamais vu avant”. C’est comme ça que le modèle est présenté par son créateur, Marc Simoncini. Vous ne le connaissez sûrement pas encore, mais son parcours est loin d’être anodin. Avant de se lancer dans le vélo, il a monté un des premiers sites de rencontres, Meetic. Comme quoi, la libido et le vélo sont sûrement bien liés.

Un smart-bike designé par Ora-ïto

Angell Bike, c’est un peu le vélo du futur. Mis à part son design très épuré, le modèle est rempli d’électronique, de capteurs. Tout est pensé pour que la conduite soit la plus agréable possible, et que le vélo vous aide vraiment dans vos déplacements.

Parmi les nombreuses fonctionnalités du vélo, on retrouve des phares intelligents, des clignotants (à l’arrière et sur les poignets) et même une aide à la navigation ! Directement connecté à une application, le vélo vous indique où il faut tourner via des vibrations dans les poignets. 

Et en cas de vol, tout est prévu pour que vous puissiez retrouver votre belle monture. Une alarme est intégrée au vélo, qui sonne dès qu’elle comprend la situation anormale, et un mouchard GPS est intégré au cadre pour vous permettre de suivre le vélo.

angell-bike-3

L’aide à la conduite, le must des vélos électriques

Avoir un beau vélo, c’est bien, mais encore faut-il pouvoir rouler sans se fatiguer en ville. 

Pour ça, l’Angell Bike a aussi été conçu pour vous éviter d’arriver au bureau en ayant beaucoup trop chaud. Plusieurs modes d’assistance électriques sont programmés, qui s’adaptent selon vos choix. Libre à vous de pédaler en tirant les 15kg du vélo à la seule force de vos jambes, ou d’être aidé par le moteur électrique. Niveau autonomie, c’est plutôt pas mal aussi, avec environ 70km. Largement de quoi vous balader un week-end, ou de faire votre trajet maison-boulot !

Le petit gadget, mais qui se révèle vraiment indispensable, c’est l’écran intégré dans le cadre, à partir duquel vous pouvez tout contrôler (et notamment les modes d’assistance).

angell-bike-cockpit-2

Tout ceci à un prix, bien-sûr, avec autant de technologies : 2 860€. On peut trouver ça élevé, mais il reste dans la moyenne des vélos électriques actuels. 

Et des évolutions sont à venir sur les prochaines versions. On se parle de guidage par voix, et d’un modèle S, déjà disponible avec un cadre plus “unisexe” et urbain. 

Si vous voulez faire un essai, vous pouvez réserver votre créneau, directement sur leur site ! 

Nouveauté à Lille : des stations pour réparer son vélo soi-même

Lille ressemble de plus en plus à Amsterdam coté vélo. Des bicyclettes partout, des modèles hollandais de plus en plus présents, et surtout des aménagements omniprésents en ville pour les cyclistes. Des grandes voies cyclables, des casiers pour vélos dans certains quartiers, et une nouveauté qui est arrivée au début du mois.  Cette nouveauté, c’est des stations pour réparer son vélo soi-même.

Petit tour d’horizon de ces stations, simples mais tellement pratiques !

Une étape de plus dans l’intégration du vélo à Lille

Qui ne s’est pas déjà retrouvé avec un frein qui lâche, un pneu crevé ou des boulons qui se desserrent pendant ses trajets ? 

Et bien pour remédier à cela, et aider les Lillois dans leurs petites réparations, la ville a mis en place des stations, permettant de faire ses réparations soi-même. 

De loin, elles ressemblent à de grands poteaux rouge, gris et noir. En passant devant la première fois, on s’est même demandé à quoi cela pouvait servir. Jusqu’au moment où on voit des livreurs Uber Eats en pleine réparation de leur vélo. 

Ces stations sont composées d’un support pour poser son vélo, et éviter de bosser par terre, et de différents outils pour régler vos petits soucis.

Lille-Velo-2
Lille-Velo-3

Mais elles sont oĂą, ces stations, dans Lille ?

Pour l’instant, deux stations sont présentes à Lille : une vers la gare de Lille Flandres, la seconde à la citadelle. Elles sont installées dans des endroits stratégiques, où il y a, à la fois, du passage, mais aussi de la place pour réparer son vélo. 

Alors on rejoint l’avis de la rédac de Lille Actu, en espérant voir fleurir d’autres stations dans les prochains mois. En espérant que les maires d’autres grandes métropoles françaises (coucou Lyon et Marseille) emboîtent le pas ! 

Et pour rappel, il ne vous reste plus quelques jours pour profiter du Coup de Pouce Vélo, mis en place jusqu’au 31 mars prochain.

Top 3 des marques Made In France autour du vélo

Rouler en vélo c’est bien, rouler avec style, c’est mieux ! Alors pour t’aider à trouver tes prochains vêtements à porter, voici une sélection de 3 belles marques Made In France autour du vélo. Des accessoires, des maillots, des casquettes, il y en a pour tous les goûts !

Laby Haberton, pour les cyclistes mais pas que !

Une belle marque d’équipement pour les femmes à vélo, Lady Haberton fabrique de la maroquinerie et des accessoires pensés par les cyclistes, pour les cyclistes.

Au-delà de cela, la marque est réellement engagée pour concevoir des produits éthiques. Elle accorde donc une importance toute particulière sur la provenance des matières, de la qualité et du lieu de fabrication.

Leurs sacs, par exemple, sont fabriqués par des maroquiniers français, avec un savoir-faire artisanal mondialement reconnu. Un excellent gage de qualité ! Vous n’aurez pas de mauvaise surprise, après un passage sous la pluie, vu que tous les modèles sont testés en conditions réelles


📱 Pour découvrir le shop et l’histoire de la marque, c’est par ici: www.ladyharberton.fr
📸 Pour découvrir tout leur univers, c’est par là: www.instagram.com/ladyharberton

LadyHaberton-Marque-Velo-1
LadyHaberton-Marque-Velo-2

Photos : Lady Haberton ©

Manufacture Mercier, la marque centenaire

101 ans, c’est l’âge de Manufacture Mercier. Une pionnière donc dans les marques vélo. Lancée en 1919 à Saint-Etienne, les vélos Mercier ont accompagné pendant longtemps l’histoire du cyclisme sur route. C’est d’ailleurs très tôt, dans les années 1930, que le fondateur a choisi de monter une équipe de coureurs pour promouvoir la marque. 

Pour concevoir des vêtements les plus adaptés possibles au vélo, les patronniers et stylistes sont basés à Annecy et Chamonix, les deux berceaux de l’outdoor en France. La conception, elle, se fait majoritairement dans la région Rhône-Alpes, et une partie en Italie, à moins de 150km. 

Tout est donc pensé pour faire de beaux vêtements, respectueux de l’environnement. Les tissus sont fabriqués en France, avec un fournisseur labellisé Oeko-Tex (standard 100). Côté packaging, pas d’emballage inutile et uniquement des matières recyclables


📱Pour se rendre sur la boutique et choisir son prochain maillot:
www.mercier.cc
📸  Pour suivre l’actualité de la marque: www.instagram.com/mercier.cc

Mercier-Marque-Velo-1
Mercier-Marque-Velo-2

Photos : Manufacture Mercier ©

Vera Cycling, la French Gapette

Mais déjà, c’est quoi une gapette ? Et bien c’est tout simplement une casquette de cycliste, souvent mise en dessous des casques.

C’est un accessoire qui revient à la mode, et c’est dans cette tendance que Vera Cycling a vu le jour. Lancée par une cycliste, qui souhaite remettre ces petites casquettes au goût du jour, la marque a fait le choix du Made In France depuis 2016, et même Made In Hauts-de-France ! Tout se passe donc de Roubaix à Arras, du design à la fabrication. 

Si tu veux en savoir plus sur la fabrication de ces casquettes, on te conseille cette vidéo. 

Petit plus, tu peux même personnaliser ta gapette, pour qu’elle soit le plus assortie possible avec ta tenue !


📱 Pour trouver une petite gapette sympa: www.veracycling.fr
📸  Pour suivre la marque: www.instagram.com/veracycling

Vera-Marque-Velo-1
Vera-Marque-Velo-2

Photos : @laurent_scavone ©

Et pour retrouver tous les conseils, astuces et idées pour vos prochaines balades, suivez le guide !

Faire du vélo à Lyon, 3 idées de balade

On commence Ă  s’en rendre compte, le meilleur moyen de dĂ©couvrir ou re-dĂ©couvrir Lyon, c’est le vĂ©lo !
 Alors on part à la (re)découverte de Lyon avec trois idées de balade !

Le Parc de la Tête d’Or , petit poumon vert de Lyon

Lieu emblématique de la ville de Lyon, le Parc de la Tête d’Or est l’endroit idéal pour venir se balader, prendre l’air et profiter des grands espaces verts.
Dans ces 117ha de verdures, vous trouverez forcément un endroit de balade qui vous convient : le Zoo, les bords du Lac, la Roseraie ou encore le fameux Jardin Botanique.

Idees-velo-Lyon-Tete-Dor-2

J’ai pris l’habitude de faire le tour du Parc. C’est une balade assez rapide et très agréable grâce à des chemins larges et plats. En rentrant par le Jardin Botanique, prenez directement à droite. Vous passerez par la Fauverie, le Zoo, jusqu’à l’extrémité nord du Lac. Pour continuer votre balade, deux options : longez le Lac (dans le Parc) ou sortez pour découvrir la Cité Internationale. Terminez ensuite par le parc aux Daims, et vous vous retrouverez au Jardin Botanique.

Il faut compter environ un bon quart d’heure pour faire ce tour, sans compter les pauses, souvent nombreuses dès que les premiers rayons du soleil apparaissent.

Idees-velo-Lyon-Tete-Dor-1

🚴🏻‍♂️ Trajet : Google Maps
⏱ Temps : environ 15min
📏 Distance : 3,6km

📍Endroits à découvrir :
– Jardin Botanique
– Fauverie
– Zoo du Parc
– CitĂ© Internationale

– Lac du Parc
– Roseraie

Les Berges et la Presqu’île - Entre Saône et Rhône

Un des points forts de la ville : les berges (de Saône et Rhône), avec des grands pistes cyclables au bord de l’eau.

C’est un tour que je fais presque chaque semaine, dès que j’ai envie de faire du vélo sans aller non plus trop loin.

Idees-velo-Lyon-Berges-3
En partant du quartier de la Guillotière, direction le sud vers Confluence. Avec un peu de chance, le vent sera dans le dos, ce qui permet de s’économiser pas mal.
 
Avec une piste cyclable distincte de la voie piétonne, la balade est très agréable, encore plus avec le coucher du soleil. Elle vous permet de pédaler à votre allure, tout en profitant des paysages et de la vue sur le Rhône Suivez le Rhône jusqu’au Pont de l’Université, et empruntez-le pour arriver sur la Presqu’Île.
Idees-velo-Lyon-Berges-2
En plein de coeur du 2ème arrondissement, n’hésitez pas à vous perdre dans les petites rues pour découvrir le quartier. Et comme tous les chemins mènent à Bellecour, vous vous y retrouverez forcément !
 
Vous pouvez ensuite continuer en remontant vers l’Hôtel de Ville, en passant par la Place des Jacobins et Cordeliers. Prenez les voies de bus, qui sont également des pistes cyclables.
 
Une fois arrivé à Hôtel de Ville, traversez à nouveau le Rhône pour redescendre jusqu’à la Guillotière. Il faut compter un peu plus d’une demi-heure pour ce trajet.
Idees-velo-Lyon-Berges-1

🚴🏻‍♂️ Trajet : Google Maps
⏱ Temps : environ 35min
📏 Distance : 5,3km

📍Endroits à découvrir :
– Berges du RhĂ´ne
– Place Bellecour
– Fontaine des Jacobins
– Palais de la Bourse
– HĂ´tel de Ville
– OpĂ©ra de Lyon

Jusqu’à Confluence - Direction le sud

On allonge un peu le temps de balade, et on se dirige cette fois tout au sud de Lyon, vers le quartier de Confluence.
 
Ceux qui me suivent sur Instagram le savent, j’apprécie particulièrement ce nouveau quartier, en pleine expansion ! 
 
Pour s’y rendre, rien de plus simple! Vous pouvez emprunter la piste cyclable le long du Rhône, qui vous emmènera directement là-bas. Une fois arrivé au Pont Pasteur, on traverse pour passer à côté du Musée des Confluences. Remontez alors côté Saône pour arriver jusqu’au centre commercial.
Ici aussi, de nombreuses pistes cyclables vous permettront de rejoindre le centre de la Presqu’Île sans croiser (presque) aucune voiture. Et vous voilà revenus sur la Place Bellecour !
Idees-velo-Lyon-Confluence-1

🚴🏻‍♂️ Trajet : Google Maps
⏱ Temps : environ 45min
📏 Distance : 9,4km

📍Endroits à découvrir :
– Berges du RhĂ´ne
– Pont Pasteur
– MusĂ©e des Confluences
– Berges de SaĂ´ne
– Quartier de Confluence
– Place Bellecour

Et veillez à toujours avoir en tête les fameux 10 commandements du vélo en ville ! 

Les 10 commandements du vélo en ville

1. Vérifiez votre vélo avant de partir

Ça peut paraĂ®tre assez logique dit comme règle Ă  vĂ©lo, mais c’est toujours quand on oublie de le faire qu’on se retrouve avec un pneu dĂ©gonflĂ© ou un frein dĂ©fectueux (loi de Murphy oblige, vous connaissez…). 

Pour les sorties de jour c’est important, mais aussi pour les sorties le soir et la nuit ! Soyez certains que vos lumières sont rechargées, pour ne pas vous retrouver au milieu du trajet sans rien.
Pensez à Cyclofix si vous avez un problème technique ! 

2. Privilégiez les pistes et voies cyclables

Beaucoup d’améliorations ont été faites dans les principales métropoles françaises sur l’année 2020, avec l’explosion de l’usage du vélo. Alors, bien que ça ne soit pas encore optimal partout, pas mal de voies, feux sont mis en place pour la sécurité des cyclistes. 

Privilégiez ces endroits par rapport à la route. Le trajet sera bien plus agréable. Et vous vous y sentirez plus en sécurité ! 

3. Respectez le code de la route du vélo

Assez banale comme règle, je vous l’accorde. Mais c’est important de se rappeler que nous sommes sur la route au même titre que les voitures. Et donc avec (presque) le même Code à respecter. 

Le non-respect le plus dangereux reste les feux rouges, régulièrement grillés par des personnes en vélos ou trottinette. Ils finissent parfois par terre ou avec de grosses frayeurs. Surtout quand un bus arrive à l’intersection.

Alors oui, parfois ça paraĂ®t inutile de s’arrĂŞter quand il y a personne, mais ça peut vous sauver la vie !

4. Soyez visibles des autres vélos mais aussi des voitures

Être visible la nuit forcément, ça rejoint le premier point. Mais la journée aussi, et ça passe par le fait d’indiquer où on va. On a des bras, alors utilisons-les ! 

Ça coûte pas grand chose de tendre le bras, et ça peut vraiment éviter de vous faire bêtement renverser. Ayez en tête que personne ne sait où vous allez (les autres vélos ou les voitures). C’est donc à chacun d’indiquer sa direction !

Velo-Ville-Regles-2

5. L’angle mort, toujours l’avoir en tête

Celui-là, il nous a tous fait peur au moins une fois. On parle ici de votre angle mort, mais pensez également à celui des autres. Une voiture qui tourne, un bus qui sort de son emplacement peuvent avoir une visibilité réduite, et nous (les cyclistes) mettre en danger. 

Il faut donc éviter de doubler aux intersections. Un clignotant est parfois vite oublié chez certains usagers et ça peut mal finir pour votre vélo !

6. Faites attention aux ouvertures de portières

Bien que les cyclistes se doivent rouler à droite de la chaussée, vous pouvez cependant vous décaler d’un mètre si des voitures sont garées.

L’ouverture de portière est, en effet, la première cause d’accident avec des cyclistes en ville. Et le Code de la route a mis un peu de temps à évoluer dans ce sens. C’est maintenant chose faite, profitons-en pour nous mettre en sécurité !

7. L’anticipation à vélo, le 6ème sens du cycliste

Ouvrez l’Ĺ“il, une voiture ou un piĂ©ton peut surgir de nulle part (et je ne vous parle pas des livreurs en scooter) ! On s’est tous dĂ©jĂ  fait peur une fois, un peu Ă©garĂ©s dans nos pensĂ©es, Ă  freiner un peu tard ou Ă©viter le danger de justesse.

Avec le temps et l’expérience, on travaille son anticipation. On arrive à mieux prévoir ce qui peut nous arriver, les dangers qui peuvent surgir. Alors faites l’exercice, quand vous pédalez, d’essayer de prévoir tout ce qui peut se passer sur votre chemin. Ça vous servira un jour !

Velo-Ville-Regles-3

8. Attachez votre vélo, même pour un court instant

Avec plus de 1.000 vĂ©los volĂ©s/jour en France, nous sommes malheureusement dans le haut du classement europĂ©en des vols de vĂ©lo. Alors, mĂŞme si on se situe assez loin des Pays-Bas (avec 900.000 vĂ©los volĂ©s/an), c’est une bonne raison d’accrocher votre prĂ©cieuse bicyclette dès que vous pouvez. Et mieux vaut bien l’accrocher d’ailleurs ! 

Voici quelques chiffres sur les vols de vélos, qui pourraient convaincre les plus réfractaires d’entre nous (source : http://globometer.com) 

> 95% des cyclistes utilisent un antivol de mauvaise qualité
> 30% des cyclistes n’attachent pas leur vélo à un point fixe
> 1 cycliste sur 2 a déjà été victime de vol
> 50% des victimes de vols ne portent pas plainte et 20% renoncent au vélo
> La moitié des vols de vélos surviennent dans des lieux privés

9. Les bus & trams ne vous voient pas

Ne dépassez jamais un bus ou un camion par la droite. Et gardez toujours un contact visuel avec ces véhicules lourds ! 

Les chauffeurs ne vous voient pas, et c’est normal quand on compare la taille des véhicules. Même si c’est pas la taille qui compte, on est d’accord! Le mieux est de prendre vos distances avec eux, sachant qu’un bus peut freiner à tout moment pour s’arrêter.
Alors oui, rouler derrière un bus limite la prise au vent et vous fait économiser de l’énergie. Mais ça reste plutôt dangereux.
A vos risques et périls !

10. Profitez et prenez le temps !

Last but not least. C’est quand même la qualité principale du vélo : profiter. Changez vos trajets habituels. Allez vous perdre sur de nouveaux chemins, nouvelles rues, nouveaux quartiers.

Levez les yeux (quand vous pouvez) ! Vous allez découvrir des choses que vous n’aviez jamais vues avant !

Velo-Ville-Regles-4