Velo-Ville-Regles

Les 10 commandements du vélo en ville

1. Vérifiez votre vélo avant de partir

Ça peut paraître assez logique dit comme règle à vélo, mais c’est toujours quand on oublie de le faire qu’on se retrouve avec un pneu dégonflé ou un frein défectueux (loi de Murphy oblige, vous connaissez…). 

Pour les sorties de jour c’est important, mais aussi pour les sorties le soir et la nuit ! Soyez certains que vos lumières sont rechargées, pour ne pas vous retrouver au milieu du trajet sans rien.
Pensez à Cyclofix si vous avez un problème technique ! 

2. Privilégiez les pistes et voies cyclables

Beaucoup d’améliorations ont été faites dans les principales métropoles françaises sur l’année 2020, avec l’explosion de l’usage du vélo. Alors, bien que ça ne soit pas encore optimal partout, pas mal de voies, feux sont mis en place pour la sécurité des cyclistes. 

Privilégiez ces endroits par rapport à la route. Le trajet sera bien plus agréable. Et vous vous y sentirez plus en sécurité ! 

3. Respectez le code de la route du vélo

Assez banale comme règle, je vous l’accorde. Mais c’est important de se rappeler que nous sommes sur la route au même titre que les voitures. Et donc avec (presque) le même Code à respecter. 

Le non-respect le plus dangereux reste les feux rouges, régulièrement grillés par des personnes en vélos ou trottinette. Ils finissent parfois par terre ou avec de grosses frayeurs. Surtout quand un bus arrive à l’intersection.

Alors oui, parfois ça paraît inutile de s’arrêter quand il y a personne, mais ça peut vous sauver la vie !

4. Soyez visibles des autres vélos mais aussi des voitures

Être visible la nuit forcément, ça rejoint le premier point. Mais la journée aussi, et ça passe par le fait d’indiquer où on va. On a des bras, alors utilisons-les ! 

Ça coûte pas grand chose de tendre le bras, et ça peut vraiment éviter de vous faire bêtement renverser. Ayez en tête que personne ne sait où vous allez (les autres vélos ou les voitures). C’est donc à chacun d’indiquer sa direction !

Velo-Ville-Regles-2

5. L’angle mort, toujours l’avoir en tête

Celui-là, il nous a tous fait peur au moins une fois. On parle ici de votre angle mort, mais pensez également à celui des autres. Une voiture qui tourne, un bus qui sort de son emplacement peuvent avoir une visibilité réduite, et nous (les cyclistes) mettre en danger. 

Il faut donc éviter de doubler aux intersections. Un clignotant est parfois vite oublié chez certains usagers et ça peut mal finir pour votre vélo !

6. Faites attention aux ouvertures de portières

Bien que les cyclistes se doivent rouler à droite de la chaussée, vous pouvez cependant vous décaler d’un mètre si des voitures sont garées.

L’ouverture de portière est, en effet, la première cause d’accident avec des cyclistes en ville. Et le Code de la route a mis un peu de temps à évoluer dans ce sens. C’est maintenant chose faite, profitons-en pour nous mettre en sécurité !

7. L’anticipation à vélo, le 6ème sens du cycliste

Ouvrez l’œil, une voiture ou un piéton peut surgir de nulle part (et je ne vous parle pas des livreurs en scooter) ! On s’est tous déjà fait peur une fois, un peu égarés dans nos pensées, à freiner un peu tard ou éviter le danger de justesse.

Avec le temps et l’expérience, on travaille son anticipation. On arrive à mieux prévoir ce qui peut nous arriver, les dangers qui peuvent surgir. Alors faites l’exercice, quand vous pédalez, d’essayer de prévoir tout ce qui peut se passer sur votre chemin. Ça vous servira un jour !

Velo-Ville-Regles-3

8. Attachez votre vélo, même pour un court instant

Avec plus de 1.000 vélos volés/jour en France, nous sommes malheureusement dans le haut du classement européen des vols de vélo. Alors, même si on se situe assez loin des Pays-Bas (avec 900.000 vélos volés/an), c’est une bonne raison d’accrocher votre précieuse bicyclette dès que vous pouvez. Et mieux vaut bien l’accrocher d’ailleurs ! 

Voici quelques chiffres sur les vols de vélos, qui pourraient convaincre les plus réfractaires d’entre nous (source : http://globometer.com

> 95% des cyclistes utilisent un antivol de mauvaise qualité
> 30% des cyclistes n’attachent pas leur vélo à un point fixe
> 1 cycliste sur 2 a déjà été victime de vol
> 50% des victimes de vols ne portent pas plainte et 20% renoncent au vélo
> La moitié des vols de vélos surviennent dans des lieux privés

9. Les bus & trams ne vous voient pas

Ne dépassez jamais un bus ou un camion par la droite. Et gardez toujours un contact visuel avec ces véhicules lourds ! 

Les chauffeurs ne vous voient pas, et c’est normal quand on compare la taille des véhicules. Même si c’est pas la taille qui compte, on est d’accord! Le mieux est de prendre vos distances avec eux, sachant qu’un bus peut freiner à tout moment pour s’arrêter.
Alors oui, rouler derrière un bus limite la prise au vent et vous fait économiser de l’énergie. Mais ça reste plutôt dangereux.
A vos risques et périls !

10. Profitez et prenez le temps !

Last but not least. C’est quand même la qualité principale du vélo : profiter. Changez vos trajets habituels. Allez vous perdre sur de nouveaux chemins, nouvelles rues, nouveaux quartiers.

Levez les yeux (quand vous pouvez) ! Vous allez découvrir des choses que vous n’aviez jamais vues avant !

Velo-Ville-Regles-4