Test-Angell_Marseille-1

Test : le nouveau vélo électrique, Angell Bike

On vous en a parlé il y a quelque temps, et on revient ici avec un test de l’Angell Bike, ce nouveau vélo électrique. Et pour cela, on a demandé à un de nos premiers Pignonneurs : Ben ! Direction Marseille, pour une petite virée au soleil en VAE, et un test résumé en cinq minutes, sur les impressions et tout ce qu’il faut savoir sur l’Angell Bike.

Tes premières impressions quand t’es monté sur le vélo ?

“Très bonne impression en montant dessus, il est d’une légèreté incroyable, d’une ergonomie hyper agréable. Il faut se faire aux paramétrages et toute la technologie intégrée mais c’est acquis en quelques minutes.”

T’avais déjà testé un vélo électrique ?

“J’avais jamais testé un vélo électrique, à cause du prix, de la complexité des charges, etc. Mais au regard de la géographie et des reliefs à Marseille, j’y réfléchis sérieusement. Et le test de ce nouveau vélo électrique qu’est l’Angell Bike m’a convaincu. Moins le prix : 2800 euros.

Ceci dit c’est le seul vélo à proposer les clignotants arrières et sur le guidon. Et en ville c’est ultra efficace. On sent et on entend vraiment le comportement des voitures qui changent derrière soi. Ça peut paraître superflu, mais en fait, c’est absolument génial comme « gadget » ! “

Il est beau en photo, mais est-ce qu’il est encore plus beau en vrai ?

“En photo il est beau mais en vrai, il a un design qui ne procure pas autant cet effet waouh qu’on attendait. C’est ce que voulait Ora-Ito comme pour toutes ses propositions. Le vélo est ultra élégant, à 90% de fabrication française, mais sans prétention. 

C’est à l’image de tout son travail de designer. Il est tout en simplicité, épuré, fin, avec un design efficace et sans fioriture. C’est peut-être ce qui manquera à celles et ceux qui cherchent un design tape à l’œil, qui justifie le prix.”

Test-Angell_Marseille-2
Test-Angell_Marseille-3

Avoue que t’as pas pédalé, et que t’as juste mis le mode “avance tout seul” ?

“J’ai testé le vélo pendant 1h dans Marseille, en ville, sur les bords de plage, en descente, en montée, mais avec le mode drive, en pédalant. Je voulais sentir à la fois une aide, notamment aux démarrages et en côtes, tout en ayant réellement le sentiment de pédaler. Déjà qu’il est ultra léger, qu’on ne se sent pas sur un vélo, si en plus je ne pédale pas un peu, ça enlève tout plaisir de faire du vélo !

Mais c’est clair que c’est un véritable + pour Marseille, pour se taper des montées facilement et démarrer rapidement en pleine circulation. Seul bémol : le cadre est un peu rigide, on sent vite les pieds de poule et les pavés marseillais…”

Du coup, plutôt VAE ou à vélo classique ?

“Verdict final : le prix, la technologie qui peut paraître un peu gadget et complexe à réparer si nécessaire (uniquement via des ambassadeurs de la marque disséminés en France), tout ça me fait encore hésiter pour ce modèle, mais en revanche j’ai très envie de regarder d’autres marques et modèles de VAE. A côté, mon vélo actuel ne fait plus le poids. Mais j’attends les tests de vélos électriques et un article comparatif dédié sur Monsieur Pignon pour en changer et me décider ! “