Prime-Velo-Electrique-1

2.500€ de prime pour passer au vélo électrique

Qui dit boom du vélo dit forcément mise en place d’incitations à laisser sa voiture au garage (quand c’est possible). C’est pour cela que l’Etat a mis en place une nouvelle prime. Elle peut aller jusqu’à 2.500€ pour passer au vélo électrique.

On connaît tous les primes à la casse ou à l’électrique quand on change de voiture, mais moins celles pour les vélos. Et oui, un vélo ça peut coûter parfois cher, voire très cher. Et les aides sont toujours les bienvenues !

La prime "Coup de Pouce" spécial vélo électrique

Si tu es lecteur de Monsieur Pignon, tu as sûrement entendu parler du fameux Coup de Pouce Vélo. 50€ pour t’aider dans tes réparations, c’était déjà un beau cadeau. Et bien figures-toi qu’on ne s’arrête pas là ! 

Tout vient de la Loi Climat, dans lequel un amendement est prévu pour favoriser l’intégration du vélo électrique. Et dans cet amendement, qu’est-ce qu’on trouve ? Une belle prime à la conversion pour passer au vélo électrique de 2.500€. 

Autant dire que c’est plutôt utile pour trouver son prochain vélo-cargo, triporteur pour les enfants ou simplement un beau vélo tout électrique.

Prime-Velo-Electrique-3

Une prime considérée comme une “révolution culturelle”

Et oui, rien que ça ! C’est plutôt une bonne chose, quand on voit que depuis pas mal d’années, les primes sont réservées uniquement aux voitures. Alors oui, c’est une belle avancée. Mais on reste quand même loin d’être les premiers en Europe à faire cela ! 

Comment ça se passe ailleurs alors ? 

En Finlande, par exemple, la prime s’élève à 1.000€ pour mettre sa voiture à la casse et s’acheter un sähköpyörä. Ça semble vouloir dire “vélo électrique en finnois, mais on n’est pas sûr…

En Lituanie, c’est un peu la même chose. Ici aussi, 1.000€ de prime pour s’acheter ici un elektriskais velosipēds (là c’est plus ressemblant quand même).

Un petit détail a quand même son importance. Le projet de loi est encore en lecture. Il ne sera publié au Journal Officiel qu’après lecture, relecture, correction des fautes d’orthographe et intégration des images au format JPEG. Bref, espérons que rien ne change (ou du moins dans le mauvais sens) d’ici la publication officielle !